Lorsque nous sommes arrivés aux Archives de Lyon, on nous a expliqué que les rayons X sont nés lors de la découverte de la première radiographie par Wilhelm Röntgen le 22 décembre 1895.
Ensuite très vite la médecine trouve un grand intérêt à explorer le corps humain « sans l’ouvrir ».
En 1897, la France se dote du premier laboratoire de radiologie grâce au docteur Béclère qui met en place, à ses frais, une installation radioscopique dans son service de médecine générale à l’hôpital Tenon (région Parisienne).
Pendant la première guerre mondiale, Marie Curie est à l’origine de la création d’un service de radiologie mobile destinée aux armées. Elle en prend alors la direction. Elle fera équiper des camions dites Petite Curie, d’appareils radiologiques qui permettront de monter au front et de traiter les blessés non-rapatriables à l’arrière.
Plus d’un million d’examens radiologiques seront réalisés pendant la guerre évitant ainsi les complications et sauvant sans doute la vie de milliers d’hommes.

L’imagerie médicale ne cesse d’évoluer et de se perfectionner en utilisant des technologies novatrices, de plus en plus précises et performantes. Il est désormais possible non seulement d’observer un organe, mais aussi de le voir fonctionner, grâce à des images fixes ou animées.
L’imagerie médicale sera encore longtemps au service des Hommes.

JPEG - 11.2 ko